GreenWaves Technologies met le mégabit par seconde à la portée des réseaux radio longue portée dédiés IoT

Grâce à une technologie inédite développée par la toute jeune société GreenWaves Technologies, la modulation multiporteuse OFDM, aujourd’hui à l’œuvre dans les technologies Wi-Fi ou LTE, est en passe de répondre aux contraintes de coût et de consommation des réseaux radio LPWAN (Low Power Wide Area Networks). Avec un avantage par rapport aux solutions du type Sigfox ou LoRa : un débit de l’ordre du Mbit/s, porteur de nouvelles opportunités d’applications M2M et IoT.

Le procédé de modulation multiporteuse OFDM (Orthogonal Frequency Division Multiplexing) a largement fait ses preuves sur le terrain. Réputé notamment pour son efficacité spectrale, pour sa résistance au bruit impulsionnel et aux interférences bande étroite, ainsi que pour sa robustesse dans des environnements radio caractérisés par des propagations à multiples trajets, l’OFDM a été mis en œuvre par les normes de diffusion TV numérique terrestreDVB-T et DVB-T2, les standards Wi-Fi IEEE 802.11 a/g/n/ac, ainsi que par les normes de radiocommunication mobile LTE et LTE-Advanced. La modulation multiporteuse a toutefois un inconvénient majeur lié à sa nature même : son PAPR (Peak to Average Power Ratio) ou facteur de crête élevé. Ce rapport entre l’amplitude du pic du signal émis et la valeur efficace du signal, qui atteint 18 dB dans le cas de 64 porteuses modulées QPSK, implique de dimensionner en conséquence l’amplificateur de puissance et le convertisseur N/A. Avec les implications qui en découlent au niveau de la consommation électrique ! Un handicap majeur qui, jusqu’ici, a empêché l’OFDM de s’aventurer sur le marché des réseaux radio LPWAN (Low Power Wide Area Networks) fort prisés par l’Internet des objets (IoT). Un marché où des technologies comme Sigfox ou LoRa/Semtech, limitées à quelques dizaines de kbit/s, ont actuellement le vent en poupe.

Lire …

2019-04-15T15:19:37+00:00